Retour à Rabat

Mardi 17 mai, j’ai été très ému de retourner à Rabat, où j’ai vécu pendant 4 ans en poste. Je remercie les nombreux Français de Rabat, Salé ou Kenitra qui ont été présents à ce moment convivial et engagé dans l’écoute et le calme qui caractérisent la capitale marocaine. 

J’ai rencontré à cette occasion des Français(es) actifs, dynamiques et mobilisés pour parler de politique et des problèmes qui les concernent. Les questions de l’enseignement mais aussi de l’inclusivité à l’école, celles du financement des associations et des initiatives locales ressortent de nos discussions. Les capacités des associations à entretenir un réseau local d’entraide sont éprouvées. Beaucoup de sympathisants me racontent également les longs mois de confinement, les exigences sanitaires et l’épisode des “motifs impérieux” imposés par la France à ses ressortissants pour rentrer sur le territoire national.

Nous en sommes convaincus, il faudra demain plus de justice sociale dans les politiques destinées aux Français(es) établi(e)s à l’étranger, des mécanismes de soutien à nos communautés qui leur permettront d’être plus résilientes dans les moments habituels comme dans les temps de crise que nous avons connus.

À Rabat c’est aussi l’occasion de revoir de nombreuses amitiés et de raviver les souvenirs. C’est à Rabat qu’a démarré la campagne il y a 6 mois déjà avec cette ambition d’unir les forces de gauche et de l’écologie. Je mesure le chemin parcouru et celui qu’il nous reste à parcourir.

Plus que jamais je sens que je peux compter sur leur soutien, sur votre soutien.

Partager cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email