L’incompréhensible fermeture de l’internat du lycée français de La Marsa

C’est avec incompréhension, voire une certaine colère que j’ai appris la décision de l’AEFE de fermer l’internat du Lycée Français Gustave Flaubert (Cailloux) à partir de 2024. Ancien de cet internat, je ne peux que déplorer cette décision : La logique économique ne peut tout emporter !

En plus de la symbolique qu’il revêt pour notre communauté française en Tunisie, cet internat est un outil formidable permettant, notamment, aux enfants français vivant dans la Tunisie de l’intérieur d’avoir accès à une scolarité dans un lycée français. Ces enfants sont d’ailleurs souvent parmi les plus vulnérables. Cet internat a permis à l’enfant français que j’étais, vivant en zone rurale et issu d’une famille modeste, de poursuivre ses études dans un lycée français.

Cette fermeture pose une question essentielle : quel projet pédagogique souhaitons-nous pour nos établissements en gestion directe ? Ces établissements doivent demeurer ce formidable outil d’intégration des plus modestes, de mixité sociale et d’émancipation de nos enfants. A-t-on à ce point-là perdu toute ambition républicaine ?

Partager cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email